Cinq pains et deux poissons

Hier soir nous avons lu l’histoire des 5 pains et des 2 poissons dans la Bible pour enfant.

J’ai rappelé aux enfants que l’âge n’est pas un obstacle pour être utilisé par Dieu. Ce sont les provisions d’un petit garçon qui ont servi de base à Jésus pour la multiplication de la nourriture et la restauration de plus de 5000 personnes.

Eux aussi, même s’ils sont petits, peuvent être utilisés par Dieu pour faire des miracles ou aider en tout cas les autres, même si c’est moins spectaculaire. Il faut simplement qu’ils aient leurs 5 pains et 2 poissons partout avec eux.

Eux: On doit se promener avec du pain et des poissons ? 🤔🤔🤔
😂😂😂😂

Je leur ai expliqué que c’était une manière de parler. Je voulais juste leur faire comprendre qu’ils devaient avoir certaines choses en eux et c’est ce que Dieu utilisera pour les bénir eux et les autres.

Quand les enfants vont à l’école, les parents prévoient un goûter tous les jours parce qu’ils savent qu’ils auront faim. C’est certainement de cette même façon que la mère du petit garçon a prévu une collation pour lui. Une collation qui a nourri cette foule venue écouter Jésus.
Même si ce n’est pas précisé dans la Bible que c’est la mère, il y a forcément eu un adulte responsable de l’enfant qui a pensé à lui donner des provisions.

Les moments de prières que nous avons tous les soirs avec eux, les conseils qu’on leur prodigue, l’éducation qu’on leur donne, sont autant de pains et de poissons que nous, adultes responsables d’eux, mettons à leur disposition pour leur vie de tous les jours. Ils doivent les emporter partout. Ce sont leurs provisions.

J’ai demandé à Numéro 1 ce qu’il conseillerait à un ami qui lui dirait qu’un autre l’encourage à aller voler.
Numéro 1: Je vais lui dire que ce n’est pas une bonne chose. Dieu dit de ne pas voler. C’est un péché. Si tu voles il note ton péché dans son livre de vie.
Numéro 2: ce n’est pas un livre mais un petit carnet de vie.
😂😂😂😂

J’ai aussi demandé à Numéro 2 ce qu’il ferait si un ami venait avec une bouteille à l’école contenant de l’alcool et lui proposait d’en boire.

Numéro 2:Je vais lui dire non, l’alcool c’est pour les grands.

Les bons conseils qu’on leur donne et qu’ils donneront aussi à leurs amis sont des pains et des poissons.

Certains penseront peut-être que c’est abusé de parler d’alcool à un enfant de 6 ans. Mais j’ai ce cas authentique d’un élève de CE1 qui venait avec des cigarettes en classe. Il y a aussi cet élève de CM2 qui venait à l’école avec son téléphone portable et a jugé bon à la récréation de mettre un film pornographique pour que ses camarades puissent le voir.
L’âge ne met pas à l’abri des tentations de nos jours.

Le monde où nous vivons place nos enfants de plus en plus jeunes devant des choix de plus en plus graves. Tant que nous le pouvons, anticipons. Le reste est entre les mains de Dieu.

Alors que je rédigeais cette note, j’ai aussi imaginé les pensées de l’enfant quand il a reçu ces 5 pains et 2 poissons. Sans doute, il a pensé que c’était trop pour lui. Peut-être même que son paquet l’encombrait pendant le trajet. Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir faire de tout ça ?

Mais les provisions qu’il avait reçues n’étaient pas destinées à son seul usage.

Parfois nous recevons des choses, des opportunités, de l’argent, des cadeaux, un travail mais ils sont mis à notre disposition pour un dessein qui nous dépasse.

Je me rappelle de cette dame chrétienne qui était juge en charge des affaires liées à la famille. Je ne connais plus l’intitulé exact de son poste. Mais elle disait dans son témoignage que ce n’était pas le poste qu’elle visait au départ. Elle avait vu son affectation là comme une sanction. Mais elle a compris plus tard pourquoi Dieu l’avait positionnée là. Elle mettait un point d’honneur à essayer de réconcilier les gens, trouver les solutions qui feraient le moins de mal à la famille. Elle payait souvent elle-même les ordonnances des enfants malades. Elle motivait les chrétiens rétrogrades et parfois même parlait ouvertement de sa foi. Un homme qu’elle avait pris en charge l’avait revue des années plus tard et remercié d’avoir semé en lui. II avait donné sa vie à Dieu et était même devenu Pasteur.

En outre, il y a aussi des fois où ce que nous avons (recevons) ne semble même pas suffisant pour nous. Mais c’est quand même destiné à être utilisé par plusieurs.
Je pense à la farine et à l’huile de la veuve de Sarepta. Les ingrédients suffisaient à peine pour que la mère et son fils aient un repas avant de mourir. Mais Dieu a envoyé son serviteur Elie vers elle. En acceptant de partager le peu qu’elle avait, elle ne savait pas qu’elle rallongeait sa vie et celle de son fils.

Je me rappelle de ce jour où nos provisions étaient presque finies et quelqu’un est venu taper à la porte pour demander à manger. 😂😂😂
J’ai failli lui dire  » djo moi-même j’ai faim aussi, il faut taper une autre porte, si tu gagnes à manger je vais te suivre là-bas. »
Mais plus sérieusement, on a quand même donné ce qu’on pouvait et ça ne nous a pas manqué. Au contraire, Dieu a pourvu.

Quand Dieu demande quelque chose à quelqu’un, en général c’est parce qu’il veut lui donner quelque chose de plus grand. Lorsque Jésus a demandé à la samaritaine de lui donner de l’eau à boire, c’était le même principe: »
Jésus lui répondit: Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive. » Jean 4:10

Jésus a demandé de l’eau du puits à la samaritaine mais il avait une eau vive à lui offrir.
Elie a demandé de la nourriture à la veuve mais il avait de la vie à lui offrir.

🙏Que Dieu nous accorde la sagesse pour donner aux jeunes/enfants sous notre responsabilité les pains et les poissons dont ils ont besoin pour mener une vie qui lui est agréable.
🙏Qu’il nous aide à faire bon usage de nos pains et de nos poissons pour sa gloire, afin que son règne vienne, sur la terre comme au ciel.
🙏Que son Esprit Saint nous accorde le discernement pour savoir reconnaître celui qui peut nous donner de l’eau vive quand il vient nous demander de l’eau du puits.

Related Posts

La 9e édition du FEEF a démarré

J'ai pu assister ce matin au premier panel du FEEF, Forum de l'Emploi et de

J’ai lu : le tatoueur de Auschwitz de Heather Morris

En 1942, à Krompachy en Slovaquie, Lale Sokolov  mène une vie plutôt confortable entre son

3e édition des Journées de Mobilisation des Médias contre le Cancer du sein

La 3e édition des Journées de Mobilisation des Médias contre le Cancer du Sein (JMMC)

Côte d’Ivoire : des journalistes et blogueurs formés à la couverture du développement durable

Pendant trois jours 28 journalistes et blogueurs en provenance de 21 pays africains ont bénéficié

Laisser un commentaire