10 ans de mariage déjà… Enfin !

10 ans déjà ! 10 ans enfin. Jusqu’ici, l’Eternel nous a secouru. Nous avons tenu bon.

Quand nous devions nous marier le premier responsable de l’église a tenu à nous recevoir pour nous parler. Nous semblions trop jeunes. Est-ce que nous étions sûrs de nous ? Le mariage n’est pas un jeu. A l’église on ne se marie pas pour divorcer.

10 ans plus tard nous sommes encore là malgré notre jeunesse. Gloire à Dieu !

Quelqu’un nous a dit que nous n’allions pas durer ensemble parce que nous avions le même caractère, les mêmes défauts.

10ans plus tard nous sommes encore là malgré nos défauts. Louez soit l’éternel !

Mais plus important encore qu’être là, nous sommes heureux d’y d’être. Pure grâce de Dieu qui nous soutient au quotidien.

Cette année encore, j’aimerais partager certaines des choses que j’ai comprises en vivant cette belle aventure qu’est le mariage.

 

😊Chaque couple doit savoir ce que Dieu lui a dit

 

La vie à deux est trop complexe pour se marier sur la base du » Dieu m’a dit  » d’autrui. Autrui ne sera pas avec toi au quotidien dans ton foyer. C’est toi qui subira les défauts de l’autre, son éducation différente, ses caprices, certaines attitudes des membres de sa famille, certaines habitudes de ses amis …

Chacun doit donc avoir sa conviction personnelle, sa certitude profonde. Chacun doit recevoir la paix de Dieu dans son cœur pour le mariage qui est un engagement supposé être à vie. On n’épouse pas quelqu’un parce qu’il est chrétien. Il y a tellement de gens qui répondent à ce critère. On n’épouse pas quelqu’un parce qu’on l’aime. Parfois le cœur balance entre plusieurs personnes. Ça va au-delà de ça. Et je crois avoir déjà fait une publication dessus. 😉

 

Quand on sait qu’en disant « oui » à l’autre on a en fait dit « oui » au plan de Dieu pour soi, la posture est différente. On a une manière différente de gérer les conflits quand on se dit qu’on n’a pas de porte de sortie et qu’il faut tout faire pour que ça marche. On ne cherche pas à remplacer. On essaye de réparer. Mieux encore. On fait tout pour ne même pas abîmer.

 

😁 Chaque couple est unique

 

Quelques mois après notre mariage quelqu’un nous a fait remarquer que nous étions comme un vieux couple. Il manquait peut-être à ses yeux le romantisme, la passion que l’on voit d’habitude chez les jeunes amoureux. Nous avons quand même été amis pendant près de 10 ans avant de convoler en juste Noces. On ressemblait beaucoup à ces vieux qui avaient tellement vécus ensemble qu’ils étaient comme frères et sœurs. Alors que nous n’étions qu’au début de notre mariage. Pourquoi ce n’était pas l’amour fou comme on voit dans les films?

Heureusement, cela ne nous a pas plus inquieté que ça. On a continué notre chemin à notre rythme.

Récemment quelqu’un d’autre m’a fait remarquer que mon mari et moi semblions plus amoureux que jamais depuis quelques années. Comme si notre histoire était allée en sens inverse. C’est maintenant qu’on nous voyait toujours ensemble, toujours bras dessus, bras dessous, toujours plus complices…

J’ai compris qu’un couple n’a pas besoin de coller à la vision que les gens ont du mariage, le plus important est de marcher dans la vision de Dieu.

La Bible nous enseigne les bases pour un mariage harmonieux, un foyer heureux. Après, chaque couple doit s’approprier ces enseignements, les intègrer à son quotidien en fonction de ses spécificités tout en restant dans le cadre divin fixé.

Le couple qui s’embrasse dans la rue n’est pas forcément plus amoureux ou plus heureux que celui qui ne se laisse jamais aller à de telles marques d’affection en public. Le couple où les avis divergent souvent n’est pas forcément voué à l’échec. Nos premières années étaient faites de palabres fréquents comme quand nous étions encore amis. Les mêmes chamailleries. Toujours ensemble mais jamais d’accord. Ce qui m’envoie au point suivant.

 

😇Chaque couple aura son lot d’épreuves. Pas la peine de chercher à pimenter les choses.

 

J’étais de celles qui pensaient qu’il fallait de temps en temps faire un peu de palabres pour pimenter la relation. J’aimais taquiner mon mari, l’embêter et quand la réponse n’était pas celle que j’attendais, la plaisanterie pouvait facilement devenir des palabres.

 

Mais j’ai compris au fil des ans que les mésententes, les incompréhensions, les divergences sont inévitables dans la vie à 2, peu importe l’amour que vous vous portez. C’est la façon de gérer les choses qui fait la différence. Alors pas besoin de créer des disputes quand on a la grâce d’être dans une période d’accalmie, au nom d’un quelconque piment pour le couple. J’apprécie aujourd’hui les moments de paix, de synchronisation parfaite. Ces moments où nous sommes fusionnels, où il suffit de regarder l’autre pour savoir ce qu’il pense, où un mot au détour d’une conversation nous fait penser à la même blague ou à la même personne. Ces moments là aident à minimiser les périodes de conflits et à faire taire la voix de l’ennemi qui veut amplifier les discordes.

« Regarde comment il t’a répondu. Et il ne se rend même pas compte qu’il t’a blessée. Il ne t’aime pas. Il ne t’a jamais aimé. Tu vas bien fouiller il y a une autre fille qui l’intéresse. » Arrière de moi satan !

 

😉La manière de résoudre les conflits fait toute la différence dans un couple.

 

Je l’ai dit tantôt les palabres ont pendant longtemps meublés notre quotidien. Mais jamais nous n’en sommes venus à la violence physique ou verbale. Pas de coups. Pas d’injures. Pas de manque de respect. Se pardonner et avancer n’était donc pas difficile. En 10 ans nous n’avons jamais fait intervenir quelqu’un pour une médiation entre nous deux. Je crois que c’est la meilleure chose à faire : essayer de régler les conflits à 2 d’abord. Mais si on est confronté à un échec de cette démarche, il ne faut pas hésiter à chercher de l’aide à l’extérieur.

 

Une dame m’a dit qu’elle a failli devenir folle parce qu’elle vivait des difficultés dans son foyer, priait sans voir vraiment les choses s’améliorer mais ne voulait pas se confier pour ne pas exposer son couple.

 

On ne se confie pas à n’importe qui sur n’importe quel sujet c’est vrai. Mais il y a des fardeaux sérieux qui vous bouffent de l’intérieur, vous crée des ulcères, de la tension, des dépressions… Il faut prier pour être guidé vers la bonne personne pour se vider ou trouver la bonne méthode. Pour certains, écrire tout ce qu’ils ressentent sur une feuille et la brûler après fonctionne par exemple. Il faut en tout cas trouver une manière saine d’évacuer…

 

😊Chaque couple s’influence.

 

On ne traverse pas un mariage indemne. Les époux s’aiguisent mutuellement. Ils se frottent l’un à l’autre et perdent progressivement leurs aspérités. Ils s’équilibrent petit à petit et la sexualité qu’ils partagent joue aussi ce rôle. Forces contre faiblesses. Équilibre. L’objectif ne l’oublions pas est de devenir un.

Dans le mariage on change. On mûrit idéalement. Les avis ne sont pas figés dans le marbre. On ne reste pas campé sur ses positions, arcbouté à ses certitudes.

Se marier c’est accepter que tout ne fonctionnera pas toujours comme on veut. Tout ne sera pas toujours rangé comme on veut. Parfois il faudra faire comme l’autre le désir même si ça ne lui fait plaisir qu’à lui.

Se marier c’est signer pour des concessions.

Quoi manger ? Quel film regarder ? Quel quartier habiter ? Dans quelle école mettre les enfants ? Passer les fêtes de fin d’année dans ta famille ou la mienne ? Combien donner pour soutenir l’Église?

 

Il y aura toujours des choix à faire et on ne peut pas toujours contenter tout le monde.

 

Par exemple je ne dors paisiblement qu’avec la lumière allumée et mon époux ne dort mieux que dans le noir. Je vous laisse imaginer comment on a réussi à surmonter ça. 😂😂😂

Une chose est sûre, on ne passe pas 10ans aux côtés de quelqu’un sans être transformé et j’ai eu la chance moi d’être influencée positivement par la passion que mon époux a pour les choses de Dieu. Les offrandes folles, les jeûnes longs, les prières intenses se sont affermies dans ma vie à son contact.

🙂 la confiance doit régner dans le couple

La confiance se bâtit et se renforce avec le temps. Mais elle peut se perdre très facilement. On doit l’entretenir entre autre par une communication franche, la transparence et une attitude responsable.

Il fut un temps où pratiquement toutes les nuits mon époux allait faire des délivrances. Il revenait au petit matin, se reposait à peine et allait au travail.

Il fut un temps où à chaque fois qu’il avait enfin des congés annuels il en profitait pour faire des longs jeûnes et des retraites spirituelles.

Il fut un temps où j’étais régulièrement en voyage.

Si la confiance ne règnait pas, c’étaient des problèmes assurés.

La famille est le premier ministère du couple. Mais il y a des moments comme ça où les conjoints sont très sollicités à l’extérieur. C’est une saison qui passera il faut savoir tenir et s’organiser.

Ce qui nous fait tenir c’est que l’amour que nous portons à Dieu est supérieur à l’amour que l’on se porte. Si l’un d’entre nous pose un acte répréhensible, l’autre peut ne pas le savoir mais Dieu saura. Alors nous sommes certains que chacun fera attention à sa marche car le salut est heureusement une affaire personnelle et notre paradis, nous y tenons.

 

😁Chaque couple a une mission qui le dépasse.

 

En décidant de se marier le couple prend un engagement vis à vis de Dieu, vis à vis du conjoint, vis à vis des familles, vis-à-vis des enfants qu’il aura éventuellement, vis à vis du monde.

 

En regardant les parents, les enfants apprennent à quoi ressemble une relation de couple saine, un mariage selon le cœur de Dieu. IIs puiseront dans l’expérience des parents, surtout s’ils sont chrétiens, une grande partie des règles qui régiront leur propre foyer. Il est important d’être des modèles d’amour, de pardon, d’équilibre. C’est en nous regardant que nos fils doivent savoir ce que cela signifie d’être le Chef de la famille et ce que cela signifie d’avoir une aide à ses côtés. C’est une grosse responsabilité qui doit nous pousser tous les jours à nous surpasser et à nous faire grâce.

Un couple ne se forme pas pour son seul bien. C’est le maillon d’une chaîne, c’est un acteur dans le scénario de Dieu. Il a une mission. S’il échoue, il n’est pas le seul à en souffrir. La famille nucléaire n’est pas la seule à souffrir. II y aura quelque part des gens qui devront encore attendre que d’autres personnes soient suscitées pour pourvoir à leur besoin physique, émotionnel ou spirituel.

Il est déjà arrivé que je me dispute avec mon époux avant qu’on aille à l’église. J’ai vu la différence entre le Ministère qu’il exerce auprès des âmes quand il a la paix du cœur et celui qu’il peut faire quand son cœur est attristé ou troublé par des problèmes de couple.

Un jour Dieu m’a montré dans la prière la futilité des palabres qu’on faisait par rapport aux dégâts importants que cela pouvait faire dans la vie des gens. Mon mari n’est pas que mon mari. Je ne suis pas que sa femme. Nous avons quelque chose à faire ensemble pour Dieu en faveur des autres. Et je crois que chaque couple a une mission qui le dépasse.

 

 

 

 

 

 

Related Posts

Les hommes n’aiment pas les femmes qui les contredisent

On dit que les hommes n'aiment pas les femmes qui les contredisent tout le temps,

Délivrés de la vaine manière de penser de nos parents

Délivrée de la vaine manière de penser de nos parents. Quand j'étais plus jeune il

Mes parents célèbrent 41 ans de mariage

Mes parents célèbrent 41 ans de mariage aujourd’hui. Pendant longtemps j’ai cru que mes parents

Transmettre le flambeau de la foi à ses enfants

Il y a quelques jours, après avoir fini de lire mon livre chrétien du moment

Laisser un commentaire