Messieurs les abus que vous avez subis ont eu une influence sur vous

Messieurs les abus que vous avez subi ont eu une influence sur vous.

Parents surveillons bien nos petits garçons. Je peux me tromper mais j’ai l’impression que les parents sont très conscients des risques que leurs fillettes courent par rapport à ceux qui abusent des enfants. Par contre, ils ne prennent pas la mesure des risques au niveau des petits garçons. Soyons vigilants parents !

Mon époux et moi avons écouté certaines personnes ces temps-ci. Les femmes admettent volontiers que les violences subies dans l’enfance les ont affectées de diverses manières. Mais les hommes ? La plupart minimisent l’impact que ces violences ont eu sur leur vie, surtout quand ce sont des femmes qui ont eu ces pratiques criminelles sur eux :
 » Je n’ai pas gardé de séquelles. J’avais même oublié…. »
« Non c’étaient juste des attouchements… » « Non ce n’était pas une pénétration mais juste…. »

Les frères, ce n’était pas juste…. C’était méchant. C’était diabolique. C’était blessant. C’était impactant.

Messieurs les abus que vous avez subis ont eu une influence négative sur vous, que vous le vouliez ou non, que vous l’admettiez ou non. Et il faut en parler. Il vous faut chercher de l’aide. Il vous faut prier pour ça. Il faut vous libérer.

Comment quelqu’un qui ne vous connaît pas, à qui vous expliquez un problème professionnel, peut vous dire que dans votre enfance il y a eu tel fait, que vous confirmez, mais vous trouvez que cela ne vous a pas affecté ? C’est bien parce que cela vous a affecté que l’Esprit de Dieu le révèle. Il ne parle pas en vain. Faites-vous aider !

Oui, la société vous demande d’être forts. Mais vous êtes comme des géants aux pieds d’argile. Tout ce que vous êtes en train de penser bâtir peut s’écrouler du jour au lendemain si ces blessures ne sont pas traitées. Si vous pensez que des psychologues vous aideront, allez-y. Si vous pouvez passer en séance de délivrance dans votre église. Allez-y. Si vous pouvez gérer vous-mêmes et prier et jeûner sérieusement pour ça, allez-y ! Mais ne minimisez pas cela.

C’est une méthode de l’ennemi pour détruire dès l’enfance les qualités qui devraient vous aider à briller quand vous serez plus grands. Peut-être que vous réussissez bien aujourd’hui. Mais vous auriez atteint des sommets inégalés si vous n’aviez pas vécu ces choses. Vous devez retrouver votre éclat initial.

Faisons attention aux nounous. Faisons attention aux familles voisines à qui on laisse les enfants parce qu’on a une course rapide à faire. Faisons attention aux gens que nous hébergeons parents ou non. Parlons avec les enfants. Observons les.

Parents, les abus peu importe leur degré affectent vos garçons tout comme vos filles. Ils étendent leurs tentacules dans leur vie sentimentale, leur vie professionnelle, leurs relations. Parfois c’est de la timidité excessive, parfois c’est de l’instabilité, parfois c’est la peur des femmes, parfois c’est le refus de s’attacher, parfois c’est une préférence pour des hommes ou des relations incestueuses qui doivent rester cachées… La liste est tellement longue.

Que Dieu nous aide à prendre soin de nos enfants. Qu’il console ceux qui en ont été victime et leur permette de recevoir l’aide nécessaire pour aller de l’avant et faire échec aux manigances du diable.

Related Posts

Cacher le début de sa grossesse pour ou contre ?

La sage Michelle Gonto demandait sur son profil Facebook si les gens étaient pour ou

J’ai lu: Dieu, un cœur de père de Floyd McClung

Quelles étaient tes relations avec ton père quand tu étais enfant ? Lorsqu'on a eu

Partager la parole de Dieu avec les enfants

En partageant la parole de Dieu avec les enfants, on ressort souvent des leçons qui

Délivrés de la vaine manière de penser de nos parents

Délivrée de la vaine manière de penser de nos parents. Quand j'étais plus jeune il

Laisser un commentaire