Gérer les âmes dans les grandes églises

Ces derniers jours, Dieu nous a fait grâce à mon époux et moi d’avoir un peu de temps pour écouter certains de nos contacts virtuels, les orienter sur des sujets qui les préoccupent et prier avec eux au téléphone.

Il y a eu des fois où nous avions décidé d’allouer 30mn maximum pour la conversation. Nous nous sommes retrouvés à faire 1h30 parfois pour un seul cas. Il faut bien écouter et comprendre pour mieux orienter. Il y a des cas qui sont assez délicats et intimes. Il y a des gens qui sont au bord du gouffre, il faut faire gaffe à ne pas les y pousser. Il faut donner le temps à la personne de s’exprimer.

J’ai constaté que la plupart de ceux avec lesquels nous avons échangé appartiennent déjà à une église locale bien connue qui a de multiples branches dans différents quartiers, villes et pays. A chaque fois qu’on demandait si les personnes avaient abordées leurs préoccupations avec les premiers responsables de leur église , les réponses suivantes revenaient:
👉Mon Pasteur n’a pas le temps. Je n’ai pas pu le voir.
👉Il y a beaucoup de gens dans l’église. Le Pasteur est trop occupé.
👉Le Pasteur a prié pour moi une fois et m’a dit de venir aux cultes écouter les enseignements ça va aller mais le mal persiste.

Il y a eu aussi des cas de personnes issues du milieu catholique. Mais je crois que là-bas aussi ce que je veux dire peut être valable.

J’ai l’impression que plus une église est grande, plus il est difficile de faire un suivi efficace et personnalisé des âmes.
C’est difficile pour le Berger principal d’avoir une relation avec toutes ses brebis.

Beaucoup de ceux qui appellent certains hommes de Dieu leur père spirituel, n’ont pas accès à eux, n’ont jamais eu d’entretien avec eux, les voient de loin. Ils écoutent leurs enseignements, aiment leur ministère, viennent au culte, mais quand ils ont des problèmes ils cherchent de l’aide ailleurs parce que le Pasteur n’a pas le temps.

Il faut aussi avouer qu’ils n’ont pas toujours confiance en la capacité de ses adjoints à répondre à leur besoin.

Prendre soin des âmes est chronophage. Si tu ne fais pas attention tu n’auras pas de temps pour développer ta propre intimité avec Dieu, tu n’auras ni le temps pour ta famille, ni le temps pour reposer ton corps. Et quand tu n’es pas à temps plein, mais que tu travailles toi-même c’est encore plus difficile.

Je me souviens d’une période où mon époux faisait des délivrances de 22h à 3h du matin, devait raccompagner les participants chez eux et être au travail le même jour à 7h.

Même en servant Dieu à plein temps, c’est difficile de répondre à toutes les sollicitations. Alors certains cherchent de l’aide hors de leur assemblée. Ce n’est pas forcément mauvais mais on peut aussi tomber sur des personnes peu recommandables dont le fruit semble agréable mais qui travaillent en réalité avec des feux étrangers.

Mon conseil habituel est donc toujours de mise. En tant que chrétien il faut rechercher constamment à grandir, et à avoir une relation personnelle avec Dieu par son Esprit, afin d’être autonome et ne pas avoir forcément besoin d’attendre qu’un créneau dans l’agenda chargé du Pasteur se libère pour avoir une orientation. Ça ne se fait pas du jour au lendemain mais il faut y aspirer et le rechercher.

Mon mari dit souvent qu’une Prophétie ou une orientation d’un homme de Dieu ne devrait pas surprendre un chrétien affermi. Ce que l’homme de Dieu dit doit juste confirmer et préciser ce que Dieu t’avait déjà révélé. Sinon n’importe qui peut venir te dire et te prédire n’importe quoi.

Je prie que Dieu donne la grâce à ses serviteurs pour bien gérer toutes les brebis qu’il leur envoie peu importe le nombre. Je prie que les brebis puissent travailler sur elles-mêmes pour grandir.

À vous j’aimerais demander, sur quelle base avez-vous choisi l’église que vous fréquentez actuellement ?

Je ne parle même pas de confession religieuse mais du choix du lieu où vous priez.

Certains choisissent un lieu proche de la maison. D’autres sont prêts à faire des kilomètres malgré leur déménagement pour aller dans leur ancienne église, même si une représentation plus proche de chez eux existe.

Aussi, comment font vos responsables pour être proches des membres de votre église ? Ça fonctionne vraiment ?

Que Dieu nous aide à grandir dans sa présence 🙏

Related Posts

Savoir raison garder

La semaine dernière j'ai été dans une clinique. J'avais pris le soin d'emporter un document

Cacher le début de sa grossesse pour ou contre ?

La sage Michelle Gonto demandait sur son profil Facebook si les gens étaient pour ou

J’ai lu: Dieu, un cœur de père de Floyd McClung

Quelles étaient tes relations avec ton père quand tu étais enfant ? Lorsqu'on a eu

Messieurs les abus que vous avez subis ont eu une influence sur vous

Messieurs les abus que vous avez subi ont eu une influence sur vous. Parents surveillons

7 thoughts on “Gérer les âmes dans les grandes églises”

  1. Je vais dans l’église qui est proche de chez moi mais surtout celle dans laquelle Dieu le père le fils et le St Esprit est prêché.

  2. Moi personnellement, tant qu il y a une réprésentation de mon église j’y vais. Je ne m attache pas à une église en général. D ailleurs chez nous, l église est une et universelle alors on est partout à la maison.

  3. J’ai été Catholique pendant une vingtaine d’années. Mais arrivée à un moment non seulement le message est devenu redondant, mais je l’enseignement ne me nourrissait pas.

    J’avais besoin de bien plus. Je vivais des situations difficiles mais je ne trouvais pas le réconfort dans l’enseignement qui était donné. Et j’avais aussi le désir de servir avec ce que je savais faire, mais les conditions n’étaient pas réunies pour cela. À un moment, des amis avec qui nous formons une famille de Jeunes Chrétiens, disciples de Christ m’ont proposé d’autres communautés.

    J’ai fréquenté en passant 2 d’entre elles mais je ne me retrouvais toujours pas.
    Puis je suis restée en prières, cherchant Dieu pendant un bon moment et je suivais des enseignements en ligne. Un jour j’ai suivi l’enseignement d’un Pasteur au cours d’un séminaire qui m’a tellement édifié et a donné des pistes de solutions à mes inquietudes. J’ai alors cherché à en savoir plus sur l’église en question.

    Je me suis retrouvée dans cette église de part les missions holistiques de cette église qui sont en phase avec mon appel reçu du Seigneur et les domaines dans lesquels, Il m’appelle. Et je suivais de plus en plus les prédications de ce Pasteur qui chaque fois me bénissaient plus et me libéraient. J’apprenais et je grandissais en plus du minimum que j’avais déjà comme bagages.

    J’ai donc continué à prier, et j’ai reçu la conviction d’aller dans son église dans mon pays. Néanmoins, J’avais peur, j’en pleurais même, mais le Saint-Esprit m’a donné la paix, une paix que je n’avais plus depuis tellement longtemps alors j’ai su que c’était vraiment le chemin de Dieu pour moi. J’ai craind aussi que peut-être l’enseignement du Pasteur Résident diffère de ce que je suivais en ligne, mais non, l’enseignement me faisait toujours autant de bien.

    Et depuis j’y suis épanouie et je grandis chaque jour un peu plus avec Christ. Je sers dans un département, j’ai une famille. Je sais que dans l’église, il y’a des personnes intermédiaires qu’on appelle (les Gagneurs d’âmes) habiletées à accompagner les fidèles autant que le Pasteurx encore plus quand il n’est pas disponible. Et souvent c’est des personnes tellement disponibles, que les fidèles n’hésitent pas à les approcher.

  4. je vais dans une église pas loin de la maison mais pas dans mon église où j’ai grandi vu que nous avions été affecté dans un autre pays. on a cherché une église qui correspondait à notre foi mais qui était proche de la maison. certes ce n’est peut être pas comme ce que je connait en matière de message délivré, mais on y apprend de nouvelles choses, d’autre manières de faire et d’autre moyens de vivre en communauté. à cela nous ajoutons toujours au moins deux fois par semaine nos cours bibliques en ligne pour nous fortifier

Laisser un commentaire